Florence Thinard

née en 1962 à Royan, face à l’Atlantique, Florence Thinard montre très tôt une remarquable incapacité à travailler en bord de mer. Plages, dunes, forêts, océan, l’appel de
la nature est trop puissant. Elle subit donc une scolarité laborieuse jusqu’au bac. Puis, s’installant à Paris, elle obtient avec enthousiasme des diplômes d’histoire, de sciences politiques et de relations internationales.
Après quelques années passées ainsi, à découvrir le monde à travers des livres, elle décide d’aller y voir de plus près et accompagne des groupes de vacanciers, des Etats-Unis à la Turquie, de l’Egypte à la Thaïlande. De retour, elle devient journaliste de presse écrite, se spécialise en presse jeunesse et dans le décryptage de sujets d’actualité.
Depuis une dizaine d’années, l’écriture de documentaires lui permet d’assouvir une curiosité toujours intense pour l’histoire, la marche du monde et la botanique. Pour équilibrer ce travail rigoureux, elle écrit des romans jeunesse où la réalité se soumet joyeusement à l’imagination.

 

Bibliographie

Le rêve du Professeur Borax, Editions Bulles de Savon, 2014.
Le jour des poules, Editions Thierry Magnier, 2014.
Lectures de paysages, Editions Plume de Carotte, 2013
L’herbier des explorateurs, Editions Plume de Carotte & Royal Kew Garden, 2012.
Encore heureux qu’il ait fait beau, Editions Thierry Magnier, 2012.
Pourquoi la guerre, comment la paix ? Gallimard Jeunesse, 2010
 ...

 


Alain Grousset

Né à Guéret, dans la Creuse – qu’il considère comme une réserve d’air pur nichée en plein centre de la France et qui lui a inspiré deux superbes romans historiques, Alain Grousset réside près d’Orléans.

Auteur d’une vingtaine de nouvelles parues dans Fluide Glacial, Fiction, La Vie du Rail, Okapi…, Alain Grousset a exercé, vingt ans durant, comme critique au magazine Lire. Sous le pseudonyme d’Alain Laurie, il a aussi réalisé – en collaboration avec Denis Guiot et Stéphanie Nicot –, le Dictionnaire de la science-fiction (Livre de Poche jeunesse). Il a publié plusieurs anthologies et exerce également les fonctions de directeur de collection chez Flammarion, en particulier à la tête d’une originale collection d’histoire revisitée : « Ukronie ».

Mais on doit surtout à Grousset près d’une quarantaine de romans, dont vingt-quatre en collaboration. Seul ou avec ses complices, il a d’ailleurs accumulé un nombre incalculable de prix. Son premier récit, La Citadelle du vertige, a déjà dépassé les 300 000 exemplaires.

 

Bibliographie

2010 : Tout amour est extraterrestre

2011 : Sens Interdit

2012 : Attention départ

2013 : Le magicien du pharaon

2013 : Vertical
2013 : Gigante, Au nom du Fils (collaboration avec Pierre Bordage qui a écrit, en parallèle, Gigante, Au nom du Père)
2014 : Bêtes de guerre
2014 : Objectif championnes
2014 : Brenn le gaulois
2014 : La guerre de 14 n'a pas eu lieu

Sous le pseudonyme de Noé Carlain

Le pépé de mon pépé, Noé Carlain, ill. de Ronan Badel, l'Élan vert, 2010
Le dernier iceberg, Noé Carlain, ill. de Olivier Desvaux, Sarbacane, 2010
C'est pour qui ce gâteau ?, Noé Carlain, ill. de Cyril Hahn, l'Élan vert, 2010
Rends-moi mon pyjama !, Noé Carlain, ill. de Cyril Hahn, l'Élan vert, 2011
Les nou3

veaux dinosaures, Noé Carlain, ill. de Klaas Verplancke, Sarbacane, 2011

Tout est bon dans le dragon !, Noé Carlain, ill. de Ronan Badel, l'Élan vert, 2011
Le livre abominable, Noé Carlain, ill. de Ronan Badel, Sarbacane, 2012
Tout ce qu'une maman ne dira jamais, Noé Carlain, ill. de Ronan Badel, l'Élan vert, 2012
Prout de judoka : et autres petits bruits des sports, Noé Carlain, ill. de Anna Laura Cantone, Éd. Sarbacane, 2012
La mémé de ma mémé, Noé Carlain, ill. de Ronan Badel, l'Élan vert, 2012
C'est encore mieux écrasé !, Noé Carlain, ill. de Anne Crahay, l'Élan vert, 2012
Les sorciers de la récré, Noé Carlain, éd. Je réussis, 2014
Tout ce qu'un papa dira toujours , Noé Carlain, ill. de Ronan Badel, l'Élan vert, 2015
Tout ce qu'une maîtresse ne dira jamais, Noé Carlain, ill. de Ronan Badel, l'Élan vert, 2015
Ce qui nous rassemble, Noë Carlain, ill. de Sandra Poirot Cherif, Rue du monde, 2016
Le pépé de mon pépé & la mémé de ma mémé, Noé Carlain, ill. de Ronan Badel, l'Élan vert, 2017

 


Kochka

née au Liban en 1964 d'un père français et d'une mère libanaise, elle y passe son enfance.
1976, la guerre la contraint à l'exil.
Elle fait ses études en France, et en 1989, elle prête serment pour devenir avocate.
En 1997, elle démissionne du barreau, et commence à écrire.

Bibliographie

Pour les pré-ados, et ados
Le grand Joseph, éd. Thierry Magnier, coll. roman, 2010
Ayouna et les ailes de la liberté, éd Grasset, coll Lampe de poche, 2010
Le Grand Joseph, éd. Thierry Magnier, coll. Roman, 2010
Victor Hugo et la fille aux cheveux d'or, éd Oskar, roman, 2011
Le garçon sans visage, roman, éd. Oskar, 2012
Un chien pour deux, roman, éd. Oskar, aout 2013
Le voyage de Fatimzahra, roman, Flammarion Jeunesse, 2015

...

 

pour les plus petits ( mais les grands peuvent lire aussi )
Le destin blanc de Miyuki, éd Milan jeunesse en album, 2010
Poésies dans l'air et dans l'eau, éd. Flammarion, album, 2011
Coffret de 4 albums "Il y a", éd. du Ricochet, 2011 : "Dans ma ville" - "Dans mon immeuble" - "Dans mon appartement" - "Dans ma tête".
Peau d'Âne d'après Charles Perrault, éd Flammarion, album, 2013
Le rossignol et l'empereur de Chine d'après Andersen, éd. Flammarion, album 2013
A l'heure du Loup, éd. Ricochet, album 2013
La caravane, éd Thierry Magnier, coll petite poche, septembre 2013

...


Estelle Meens

A passé toute sa jeunesse à Visé. Ses humanités artistiques terminées à l'Athénée Royal, elle s'inscrit à St-Luc où elle obtient un graduat en illustration.

A l'issue de ses études, la jeune dessinatrice présente son travail aux éditions Hemma, à Chevron. En 2000, elle s'y voit confier l'illustration d'un premier ouvrage : "Le petit dragon d'eau", qu'elle signe sous le pseudonyme "Esthel".

 

Estelle, qui se consacre uniquement à la littérature enfantine illustre ensuite une version moderne du Petit chaperon rouge, suivie du Village de papier. Il faut cependant préciser que "Le petit dragon d'eau" a été traduit en espagnol et en coréen et "Le village de papier" en néerlandais. 

 

La jeune Visétoise change alors de domaine. Elle quitte l'édition pendant cinq ans.

 

Elle a aussi collaboré avec les éditions Averboode, qui éditent Doremi, Bonjour, etc.

 

En 2009, les Editions Mijade de Namur rééditent un de ses ouvrages. Depuis ce jour, une nouvelle collaboration est mise en place.

 

Bibliographie

2009 : Depuis ce jour

2010 : Les folles journées de maman

2011 : La baguette magique

2012 : Gare au gaspi

2013 : C'est moi le chef

2013 : La collection de Petit Pas

2016 : Le petit marin

2016 : Les 7 petits grognons

 

Paul Bergèse

 

Né à Marseille en 1939 mais la Provence de son cœur est celle des terres rocailleuses, des caractères forts, celle du pays de Giono où il passait, enfant, les vacances d’été. Il en porte toujours les chants, la chaleur, les senteurs et les saveurs mais il s’est greffé au ciel du Nord, ses pastels fondus et ses douceurs de brumes opalines.

Instituteur honoraire, heureux d’avoir cinq petits-enfants et une arrière-petite-fille.

Poète confirmé, auteur de 37 recueils publiés, il souhaite faire partager son amour de la nature et son plaisir du jeu (avec et sur les mots). Il aime aussi porter son regard sur les petites choses de la vie.

Prix national de poésie 2009 des « Lecteurs de Lire et Faire Lire. Invité d’honneur de la ville de Dunkerque pour le « Printemps des poètes » 2012 et en 2016 du salon du livre jeunesse de Ploufragan (22). Membre de la «Charte des Auteurs et Illustrateurs pour la Jeunesse» et de la «Maison de la poésie Nord/ Pas-de-Calais». Et tous les ans au Salon du livre Jeunesse de Denain.

Ses dernières parutions : Lecteurs (Soc et Foc, avril 2017) ; L'arbre de Bertrand (Ed. du Jasmin, 2016) ; Les yeux de Louise (Lis et parle, 2015) ; Haïkus d'eau (Donner à voir, 2014)